CONTACT

Plus de résultats...

Generic selectors
Correspondance exacte uniquement
Recherche dans le titre
Recherche dans le contenu
Post Type Selectors
En décembre 2019, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a présenté son plan pour porter l'objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de l'UE pour 2030 à au moins 50 % et vers 55 % par rapport aux niveaux de 1990.

HYDROGÈNE VERT : LA MISE EN ŒUVRE DU PACTE VERT EUROPÉEN EN OCCITANIE

En décembre 2019, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a présenté son plan pour porter l'objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de l'UE pour 2030 à au moins 50 % et vers 55 % par rapport aux niveaux de 1990. Pour répondre à ces objectifs, l’hydrogène vert est une solution envisagée pour le secteur de l’énergie et le secteur industriel. L’hydrogène vert est fabriqué à partir d'électricité à faible empreinte carbone, issue d'une source d'énergie renouvelable ou du nucléaire par le processus d'électrolyse de l'eau. En effet, l’hydrogène (H2O) pur - mélange d’eau et d’oxygène – n’existe quasiment pas à l’état naturel. Surtout, c’est la source de l’électricité, permettant de produire l’hydrogène, qui doit être décarbonée et renouvelable pour que cela soit de l’hydrogène vert, selon la taxonomie européenne. En gain d’énergie, la combustion d’un kg d’hydrogène (H2) libère presque quatre fois plus d’énergie qu’un kg d’essence et ne rejette que de l’eau.

Le cadre d’action mis en place pour développer la production d’hydrogène vert en Europe et en Occitanie

Projet majeur de la nouvelle « stratégie industrielle pour l’Europe », lancée le 8 juillet 2020 par la Commission européenne, l’Alliance européenne pour l’hydrogène propre réunit des acteurs industriels, publics nationaux et locaux, la société civile et d’autres parties prenantes. Elle vise à déployer de manière ambitieuse les technologies de l’hydrogène d’ici à 2030 en mettant en réseau les acteurs de la production d’hydrogène renouvelable et à faibles émissions de carbone, de la demande dans l’industrie, de la mobilité et d’autres secteurs, ainsi que de la transmission et de la distribution d’hydrogène. Plus de 1000 parties prenantes ont déjà adhéré à l’alliance, dont la Région Occitanie et Montpellier Méditerranée Métropole, la ville d’Albi et même Airbus, et peuvent soumettre leurs projets et stimuler l’adoption de projets d’investissements dans le domaine de l’hydrogène. L’enjeu est d’accélérer le développement et déploiement de la chaîne de valeur européenne pour les technologies à hydrogène propre, afin de réaliser un système énergétique décarboné, durable et complètement intégré. Les partenariats concernent notamment la recherche et innovation (R&I) pour la production, distribution, et stockage de l'hydrogène propre ainsi que les solutions pour les secteurs difficiles à décarboner, comme les industries intensives en carbone et le transport lourd.

Dans la lignée du soutien de l’UE à de nombreux projets et initiatives pour l’hydrogène, la Région Occitanie pousse la filière de l’hydrogène vert sur le territoire dans le cadre de sa politique de transition énergétique. Au moyen d’un plan de financement doté de 150 millions d’euros sur la période 2020-2030, elle soutient de nombreux projets innovants dans la recherche, les transports et l’industrie, qui dynamisent la filière. Présentement, de la recherche aux usages, la Région investit sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’hydrogène vert pour l’Occitanie, afin de créer un écosystème local complet et créateur d’emplois. C’est dans ce cadre que la Région poursuit le déploiement de son plan Hydrogène Vert Occitanie pour décarboner l’industrie et les mobilités de la région, et répondre à 20 % de la demande d’énergie nationale d’hydrogène vert d’ici 2050. Dès lors, pour veiller à l’application et au suivi des politiques de la Région Occitanie, L’Agence Régionale Énergie et Climat (AREC) participe au co-financement de projets à travers ses capitaux propres, et met à disposition un accompagnement et des études techniques pour la filière de l’hydrogène vert. C’est un outil servant l’ambition de l’Occitanie de devenir la 1ère Région à Energie positive d’ici 2050.

Le développement de la chaîne de valeur de l’hydrogène en Occitanie : des acteurs aux projets industriels

La recherche et innovation constitue le premier maillon de la chaîne de valeur de la filière hydrogène pour l’Occitanie. Pour cela, la Région s’appuie sur un écosystème riche composé de laboratoires de renommée internationale tels que le CEA Tech à Toulouse et Montpellier, l’IMT Mines d’Albi, et Laplace à Toulouse. Plus encore pour accueillir des chercheurs et industriels, sera créé en Occitanie, à l’horizon 2025, le TechnoCampus hydrogène à Francazal près de Toulouse, qui sera le plus grand centre européen de recherche, d’essai et d’innovation dédié à l’hydrogène vert. Surtout, pour coordonner l’action sur le territoire, le plan d’animation HyDeO de la filière hydrogène en Occitanie a été lancé en 2018. En réunissant la Région Occitanie, l’ADEME, et les agences Ad’Occ et AREC, sa mission est d’accélérer le développement économique et le déploiement d’hydrogène en région.

Ainsi, pour soutenir l’innovation et l’émergence de nouveaux savoir-faire, la Région se positionne sur des projets novateurs. Entre autres, on retrouve le projet HyPort à Blagnac, de l’agence Arec avec Engie-Cofely et premier de ce type sur le site d’un aéroport en Europe, qui fournit à l’aéroport une unité de production d’hydrogène afin d’alimenter 180 véhicules légers et 7 bus. Dans le secteur maritime et côtier, les ports Sud de France jouent également la carte de l’hydrogène vert. La Région a lancé la transformation écologique « Green Harbour » du port de Sète-Frontignan et contribue aux études d’un projet « d’hydrogène à quai ». Chiffré à 13 M€, ce projet piloté par la société Nexeya, basée à Toulouse, implique une barge chargée d’hydrogène et une pile à combustible pour fournir de l’électricité aux bateaux à quai. À Port-la-Nouvelle, l’agence Arec et l’opérateur Qair projettent une usine de production d’hydrogène vert pour alimenter un réseau de distribution le long de l’A9, au port de Sète, et stocker l’énergie électrique produite par le futur parc éolien flottant Eolmed. Enfin, et d’une plus grande ampleur, le projet Lhyfe Occitanie à Bessières, co-financé par l’Union européenne et la Banque européenne d’investissement, fut inauguré fin 2023. Il s’agit du plus grand site de production d’hydrogène vert et renouvelable de France, en Occitanie, pour décarboner la mobilité et l’industrie dans toute la région. Depuis le 1er semestre 2024, il est possible en Occitanie de rouler et d’alimenter ses processus industriels proprement, grâce à un hydrogène produit localement à partir d’eau et d’énergies renouvelables. C’est un projet qui s’inscrit dans le cadre du « Corridor H2 Occitanie » visant à décarboner le transport de marchandises et de passagers, surtout dans le secteur de la mobilité lourde.

Plus d’informations :